h-Un outil de plus ?

Examinons les techniques de la céramique :
(nous mettrons de côté les céramiques techniques)

  • Le tournage :
    rapidité de la reproduction ; pièces de révolution, temps d’apprentissage long
  • Le modelage :
    dépend de la dextérité manuelle ; réservé à des pièces uniques et des petites séries
  • Le coulage :
    rapidité de la reproduction ; nécessite modèles et moules
  • Le pressage :
    rapidité de la reproduction, mais matériel lourd
  • L’estampage
    généralement manuel, ; réservé à des pièces uniques et des petites séries
  • L’extrusion
    matériel lourd et filières ; en général, céramique du bâtiment

Alors, la 3d une technique de plus ?
C’est un univers à explorer. En voici un très bref aperçu.
Laissons le reste à l’imagination…

Une fois installée et testée, la machine travaille seule (pièce par pièce…pour le moment)

C’est donc d’abord un excellent outil de prototypage, qui excelle dans les formes complexes
Comme on travaille par couche on change sa vision du possible : ainsi un grand nombre de formes imbriquées deviennent possibles

Grande est la liberté d’inter-action avec la machine en modifiant à volonté ses paramètres et/ou ses réglages
Il est possible de modifier simplement l’échelle d’un même modèle : plus grand, plus petit, plus large…

La finesse de l’impression est idéale pour des petits objets de type bijoux

On peut « tirer » autant de pièces identiques que souhaitées. Parfait pour les séries limitées.

Un modèle en mémoire est immédiatement disponible et réutilisable à l’infini.
Stocker sur un support informatique il ne prend pas de place, peu être échangé, partagé, etc.

A l’inverse, le travail à façon et à distance par simple échange de fichiers devient possible.
La fabrication à la demande d’objets téléchargé, fac-similé d’objets d’art, de musées, modéles dessinés par un client…
Amusez-vous à taper « argile » ou « clay » dans le moteur de recherche de Sketchfab

Voir aussi